Au singulier

"Au singulier " est l’occasion pour Romain Didier de présenter ses chansons, seul, sans aucun artifice, en équilibre sur le fil, le plus droit qui va d’un cœur à un autre.



Sur Internet
Le site Web >>
Facebook >>



Sur scène

Romain Didier, chant, piano


  Prochains concerts en Suisse
   29 octobre 2015 Lutry - Esprit frappeur
   30 octobre 2015 Lutry - Esprit frappeur
   .31 octobre 2015 Lutry - Esprit frappeur
  1er novembre 2015 Lutry - Esprit frappeur



 



1985 : Le Monde entre mes bras
1986 : Piano public
1988 : 88
1989 : Place de l'Europe
1990 : Vague à l'homme
1992 : D'hier à deux mains (3 CD)
1994 : Mots Maux d'amour
1996 : Le meilleur de Romain Didier, enregistrements de 1984 à 1996
1996 : Francilie, avec Sylvie Péquicho
1997 : Romain Didier en concert
1998 : Pantin Pantine
1999 : J'ai noté
2003 : Le monde entre mes bras, réédition enregistrements 02/1984
2003 : Piano public, réédition enregistrements 06/1986
2003 : Essentiel, compilation
2003 : Délassé
2005 : Chapitre neuf
2006 : Pinocchio
2008 : Romain Didier Quartet. Concert 2007
2011 : De loin on aurait cru des oies...


Romain Didier


Au singulier

Prix de l’Académie Charles Cros au début de sa carrière dans un album seul au piano, il revient aujourd’hui à cette première passion, dans le même dénuement, mais nourri d’une vie de rencontres et de partage.

Seul, face au public, face au piano, face à ses textes, pour se livrer, s’offrir harmonieusement, avec délectation. Des jeux de lumières fins et justes pour soutenir ses chansons ; des mélodies neuves, chaudes et enjouées ou frissonnantes quand le temps vire au gris…

Comme un peintre reprend parfois le crayon pour le simple plaisir de la justesse du trait, Romain prend la musique pour que vibrent nos tympans et nos âmes…


Bio

Romain Didier doit son prénom de scène à sa naissance dans la capitale italienne le 2 novembre 1949, non loin de la villa Médicis, où son père Prix de Rome et sa mère cantatrice à l'Opéra de Paris séjournent. Il passe son enfance à Paris, passe son bac et fait quelques apparitions à la Fac de Lettres.

Réfractaire aux leçons de piano, il apprend à jouer, seul, en reproduisant les chansons qu'il entend à la radio. Dans les années 70, pour gagner sa vie, il devient pianiste de bar, et accompagnateur dans les cabarets et soirées privées où il aborde tous styles de musiques. Les éditions de Gilbert Bécaud : "le Rideau Rouge" lui proposent de travailler sur des orchestrations et de collaborer à la réalisation d'un album de Francis Lemarque. La rencontre sera déterminante. Il compose aussi des musiques de films et de spectacles.

Ses premières chansons, sur des paroles de son ami et complice Patrice Mithois, sont interprétées par Nicole Croisille en 1980. Cette même année, il sort chez RCA son premier album. Parallèlement, il compose des musiques de films et de spectacles. Il remporte ses premiers succès au début des années 1980 avec ses chansons Promesses promesses et Amnésie.

En 1985, Romain Didier rencontre Allain Leprest, auteur-interprète d'une sensibilité artistique proche de la sienne, qui devient son ami et avec qui il entame une collaboration qui aboutira à la naissance de nombreuses chansons et de plusieurs albums.

Très apprécié par ses pairs, Romain Didier est régulièrement convié par certains d'entre eux à orchestrer leur travail ou à leur écrire des chansons. Il met ainsi ses talents d'orchestrateur au service de Pierre Perret ou Yves Duteil et, bien sûr, d'Allain Leprest. Il écrit pour divers artistes, tels Annie Cordy, Isabelle Aubret et l'animateur de radio Jean-Louis Foulquier en 1993 (avec Allain Leprest) ou, plus récemment, Jean Guidoni, Enzo Enzo et Kent. Il est le compositeur de plusieurs opéras pour enfants dont Pantin Pantine et Pinocchio court toujours avec Pascal Mathieu.

Artiste discret, méconnu du grand public, Romain Didier est pourtant l'un des auteurs-compositeurs les plus prolifiques de la chanson française, comme en atteste la richesse de sa discographie. Il sera primé trois fois dans sa carrière par le grand prix de l'Académie Charles-Cros, en 1986 pour son double album Piano public, en 1997 pour l'album Romain Didier en concert et en 2007 dans la catégorie jeune public pour l'album Pinocchio court toujours.

Chanteur au style sobre et au talent intemporel, attiré aussi bien par le piano-voix que par le jazz richement orchestré (en témoigne en 1999 l'album J'ai noté), Romain Didier offre un répertoire teinté de poésie et d'humanisme. Son dernier album en date De loin on aurait cru des oies... est sorti chez Chant du Monde en 2011.