L'espoir têtu
Serge Utgé-Royo est aujourd'hui une des grandes voix de la conscience.



Sur Internet

Le site Web >>
Facebook >>



Sur scène

Trio Serge Utgé-Royo
Serge Utgé-Royo, chant
Léo Nissim, piano
Jean-My Truong, percussions




 




Serge Utgé-Royo


Garant musical de l’utopie fraternelle, de l’intraitable espoir d’une humanité solidaire, Serge Utgé-Royo chante les lendemains d’une révolution par l’art et l’altruisme.

16 disques, quelque 200 chansons, 2'200 scènes (France, Suisse, Belgique, Italie, Espagne…), plus de 510'000 téléchargements, 2 films, 4 livres (romans, contes ou recueils), des chansons pour le cinéma et le théâtre où il joue Brecht ou Yacine… Une vie ! Dans sa petite cosmogonie personnelle, des noms résonnent : Ferré, Brassens, Llach, De Falla, Hancock, Jarett, Smetana, Tchaïkovski, les Beatles… 

Auteur-compositeur-interprète d’origine catalane, fils d'exilés de la guerre d'Espagne, Serge Utgé-Royo trace son chemin, la poésie aux lèvres, le sourire au cœur, le verbe coquelicot…

Son regard est celui d'un citoyen observant sa planète, infatigable rêveur, qui vit, cherche à comprendre, sourit, se moque, s'insurge, aime la vie et les humains, et chante ! Ses chansons disent aussi une réalité souvent violente, absurde, révoltante ; elles évoquent la vie des petites gens, l'histoire des hommes et des femmes, avec ses belles utopies, avec ses tempêtes aussi... Et si « l'espoir hésite » parfois, il est « têtu ».

Ses concerts sont des rencontres humaines, des poings levés et des tendresses magnifiques. Serge Utgé-Royo réveille les consciences "atrophiées". On se prend ça en pleine figure, comme un bol de vie au cœur de l'essentiel.